Comprendre la composition d’une cigarette électronique

Une cigarette électronique est une alternative à la cigarette classique, dans le cadre d’un sevrage tabagique. Ce type de tabac reproduit, en effet, les mêmes sensations que le tabac traditionnel. Une e-cigarette est constituée d’un accumulateur d’énergie électrique et d’un atomiseur ou clearomiseur. Ces éléments ont chacun leur rôle dans la transformation de l’e-liquide en vapeur.

 

L’accumulateur d’énergie électrique

Le mécanisme de l’e-cigarette est déclenché à l’aide de son bouton « swish ». Ce dernier se trouve au niveau de la partie accumulateur. En appuyant dessus, l’énergie électrique permettant de chauffer la résistance est libérée. Une cigarette électronique est, en fait, alimentée par un courant électrique provenant de l’accumulateur. Il peut s’agir d’une batterie intégrée, ou bien de piles à insérer dans la partie inférieure de l’appareil.

En termes de capacité, une e-cigarette équipée de batteries intégrées est, généralement, plus puissante qu’un modèle à pile. Elle est aussi en mesure d’offrir une autonomie plus large. Ce type d’appareil nécessite une source de courant pour se recharger. En cas d’usure de la batterie, l’appareil en entier perd de ses capacités. Acheter une cigarette électronique neuve est donc la seule option possible. Mais pour les modèles à pile, il faudra simplement retirer les accus et utiliser un chargeur externe. Ces derniers sont remplaçables en cas de défaillance.

 

Le clearomiseur ou l’atomiseur d’une cigarette électronique

Le clearomiseur ou l’atomiseur est la partie supérieure de la cigarette électronique. Il est composé par le tank ou le réservoir, la résistance, le drip tip ou l’embout de l’appareil, et l’airflow dans le cas d’un clearomiseur.

Le réservoir ou le tank est la partie qui sert à accueillir l’e-liquide de cigarette électronique. C’est une petite cuve en verre permettant de voir son contenu. À noter que les premiers modèles d’e-cigarette ne disposent pas de cet équipement. À la place, ils utilisent des cartouches d’e-liquide. La résistance se trouve dans ce composant. C’est l’élément qui sert à chauffer le contenu du réservoir grâce à un bout de coton et d’un fil résistif qu’il renferme dans sa coque cylindrique.

Le drip tip ou l’embout de l’e-cigarette est la pièce qui permet au vapoteur d’aspirer une bouffée d’e-liquide dans le réservoir. Il peut être en métal, en bois ou en ébonite. Quant à l’airflow, il sert à ajuster le volume d’air présent dans le clearomiseur.

 

L’e-liquide d’une cigarette électronique

L’e-liquide est le produit consommable d’une e-cigarette. C’est un mélange de propylène glycol (PG), de glycérine végétale (VG), et d’arôme. Une dose de nicotine est aussi ajoutée, mais elle varie en fonction du profil du fumeur dans le cadre d’un sevrage tabagique.

Le propylène glycol est utilisé pour favoriser le hit ressenti en fumant une cigarette classique. Il sert aussi à fixer les arômes qui donnent la saveur à l’e-liquide. Sur le marché, on peut trouver 4 grandes catégories de saveur : les classiques qui reproduisent les goûts des cigarettes traditionnelles, les mentholées, les gourmands et les fruitées. Quant à la glycérine végétale, elle permet de favoriser la fumée, et donc la vapeur.