Quels sont les risques de l’automédication ?

Une prise de médicaments sans ordonnance et sans avoir consulté un spécialiste ou un généraliste constitue un acte d’automédication. Cet acte est facilité par l’accès très aisé à l’information via Internet, les réseaux sociaux et la publicité. C’est pour cette raison que cette pratique tend à se généraliser. Pourtant, les risques sont grands de vouloir se soigner seul. Quels sont donc les dangers de l’automédication ?

Les risques de l’automédication pour la santé

Les personnes qui choisissent de se soigner seules sont de plus en plus nombreuses. Dans les maux les plus courants pour appliquer l’automédication, on trouve la grippe, les rhumes, le mal de gorge, les allergies et les troubles intestinaux. Se soigner seul n’est pourtant pas sans danger. En effet, une étude publiée en fin 2017 montre que parmi les médicaments accessibles à la vente sans ordonnance, près d’un médicament sur deux serait à proscrire. C’est l’une des causes principales des dangers de l’automédication. Dans cette liste de médicaments, on trouve en premier les anti-rhumes. Les auto-médicaments traitant des rhumes mélangent des actifs hyper puissants. Leurs compositions créent un risque majeur pour la santé.

Pratiquer l’automédication d’une manière à éviter les dangers

Des maux de tête ou un petit rhume de début d’hiver peuvent toutefois se soigner seul, sans pour autant aller voir le médecin pour qu’il rédige une ordonnance. On peut sans problème particulier prendre soi-même certains médicaments mais seulement après avoir demandé l’avis avisé de son pharmacien. Il est, en autres, préférable de choisir des médicaments qui ont pignon sur rue. Les médicaments les plus connus auront bien sûr moins de chance de vous rendre encore plus malade. En revanche, si au bout de quelques jours les symptômes persistent, alors, il faudra aller de toute urgence consulter votre médecin généraliste, sans oublier de lui dire avec précision quels sont les médicaments et le nombre que vous avez pris pour vous soigner seul.

L’automédication, une pratique dangereuse mais aussi coûteuse

Il existe bon nombre de médicaments qui sont accessibles en vente libre et sans prescription médicale préalable. Le nombre des auto-médicaments est aux alentours de 4 000. Pour un petit mal de gorge ou des maux de tête, bon nombre d’entre nous considèrent qu’il est inutile de prendre rendez-vous avec un professionnel de santé habilité à délivrer une ordonnance. Mais il faut tout de même avoir certaines notions en tête pour se soigner seul. Outre les dangers de l’automédication, lors de l’achat dans votre pharmacie de quartier des produits qui vous semblent être les meilleurs pour calmer les maux qui vous rongent, pensez que ceux-ci ne vous seront pas remboursés par les organismes de sécurité sociale.