Comment équilibrer et varier son alimentation ?

Une alimentation saine et équilibrée doit être combinée à une activité physique régulière. Si vous réussissez à respecter cela, vous éviterez la prise de poids et vous serez épargné des problèmes de santé comme l’ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, l’excès de cholestérol, le diabète, les cancers… Mais comment faire le choix d’un aliment équilibré ? Découvrez ici les réponses !

Bien faire le choix de ses aliments

Bien manger c’est choisir une alimentation équilibrée et variée, c’est-à-dire manger de tout mais en quantités ajustées. Il s’agit, en d’autres termes, d’avantager la nourriture favorable à notre santé (légumes, fruits, poissons, féculents, viande…), et de ne pas trop consommer de produits sucrés (boissons, friandises…), salés (chips, apéritifs…) et gras (crème, beurre, charcuterie…). Une alimentation équilibrée ne se construit toutefois pas sur un met ou sur une journée. Elle se construit au moins sur une semaine. C’est la raison pour laquelle, il n’y a ni aliment défendu ni aliment prodige. Tout repose sur la quantité et le choix. Des mets de fête peuvent ainsi être balancés, par le suite, avec des aliments équilibrés et plus légers.

Bien faire la composition de ses menus

En vue d’avoir de bonnes habitudes alimentaires, il faut changer de temps en temps ses menus, tout en sachant que les portions de chaque plat ne sont pas pareilles. Elles diffèrent selon l’activité physique, l’appétit et l’âge de chacun. Une alimentation suffisante en quantité est celle ne laissant pas de perception de faim. Pour l’entrée donc, il faudra favoriser les légumes (cuits ou crus) ou même les fruits. Grâce à ce choix, vous atteindrez le jalon nutritif : manger autant que possible cinq fruits et légumes par jour. Pour le plat de résistance, construisez-le atour d’une ration de jambon, de poisson, de viande et d’œufs, avec des féculents (maïs, semoule, blé précuit, riz, pâtes, pommes de terre…) et des légumes. Enfin, pour le dessert, choisissez des fruits (en clafoutis, au four, en compote, cuits ou crus) et des produits laitiers. Ceux-ci vous permettront d’avoir une alimentation équilibrée tout en offrant à votre repas une touche gourmande.

Adapter ses apports à ses besoins

Étant donné que chaque personne est différente, l’alimentation de chacun doit être adaptée à ses besoins. En d’autres termes, les quantités et proportions doivent être ajustées suivant le degré d’activité, l’état (allaitement, en gestation…), l’âge et le sexe. L’appétit doit aussi être tenu en compte. Il est alors important de respecter les signaux de la satiété et de la faim. Il ne faut pas non plus oublier le mode vie. En effet, il y a des personnes qui se contentent d’un sandwich au déjeuner et d’autres qui ne mangent qu’au restaurant. Mais cela n’a aucune importance. L’essentiel est de raccommoder le contrebalance intégral sur la journée et sur la semaine.